A la limite on peut imaginer quelque chose de possiblement intéressant, essayer de mettre face à face deux catégories de gens qui ne se mélangent pas d’habitude, faire comprendre le point de vu des salariés au patron et inversement etc. Il y’a en France on le sait un déficit de communication entre les cadres dirigeants et les autres employés, d’où ce que l’on appelle souvent abusivement la « spécificité française » : la grève. En effet cette solution qui devrait être un dernier recours arrive régulièrement dans certaines entreprises du fait de l’absence de communication entre les différents niveaux hiérarchiques et une défiance mutuelle. Il faut dire que les entreprises modernes favorisent cet état de fait : de gros écarts de salaires souvent difficiles à justifier, peu de promotion interne ce qui favorise des classes fondées sur le niveau d’étude (ce qui revient trop souvent à classer par origine sociale) sont autant d’éléments qui favorisent l’érection de murs contreproductifs entre les dirigeants et les autres employés.

    Alors pourquoi pas une émission ludique et familiale qui ferait se mélanger ces deux mondes trop souvent distants ? Sans crier au génie, pas de quoi s’affoler non plus… le problème, c’est que le passif d’Endemol (Secret Story, La ferme célébritées (vous ne vous êtes jamais dis que ce n’était pas français comme nom ?), Nice people etc.) nourrie nos pires craintes plutôt qu’il nous rassure. Ils ont trop l’habitude de rechercher le scandale pour être honnêtes… Lorsqu’ils nous disent que l’émission est là pour montrer la dure vie des smicards, on peut être sûr que la caricature sera de mise. Et là, quelque soit le tour que prenne le programme, ce sera forcément catastrophique, car on peut être sûr que l’accent sera mis sur les disparités entre le patron et les employés : on ne peut encore dire s’il y’aura des employés fainéants, un patron bienveillant ou au contraire quelqu’un de très dur etc. Bref, je pense qu’aujourd’hui les relations au sein de l’entreprise sont un sujet trop sensible, déjà trop corrompu pour que les idiots (d’un point de vue éthique et non économique) d’Endemol ajoute leur pierre à un système de castes déjà trop réel.